ASM

Bio

Pour A.S.M, 2019 est une année charnière: avec leur entrée officielle au sein du Label Chinese Man Records, et la sortie du quatrième album de leur carrière, « Color Wheel » , les trois artistes semblent prêts à prendre une nouvelle direction. En effet, bien qu’enracinée dans la même sensibilité old-school organique qui a défini leur carrière, « Color Wheel » voit ASM s’engager de front avec des textures rythmiques très contemporaines. Ces sonorités viennent une fois de plus prouver leur efficacité en temps que  maîtres indéniables de leur art, au point d’être un assortiment de bangers au basses bien lourdes.

Avec »Color Wheel » on s’éloigne de l’orchestration  émouvante et narrative de leur oeuvre précédente, « The Jade Amulet », pour revenir à l’essentiel : des rythmes qui font bouger les têtes et une agilité lyrique spectaculaire. L’album est lié par le concept de la couleur musicale, chaque morceau étant ancré et portant le nom d’une teinte : azur, bourgogne, abricot, etc. Les couleurs guident de façon cohérente l’orientation esthétique et lyrique de chaque piste. Au-delà de cela, les MC’s FP, Green et Fade et le beatmaker Fade, prennent toute liberté pour se déchaîner dans chaque direction choisie.

Les paysages sonores et les rythmes sont clairement contemporains, mais toujours influencés par la texture sonore et la culture musicale riche qui a guidé ASM tout au long de leur vaste carrière : boom-bap, funk brut et jazz fumé. Sur « Color wheel », ces racines sont dépouillées jusqu’à leur essence même et ré-interprétées à travers un prisme actuel. On le constate aisément sur ce nouveau projet, plus clairement encore dans des morceaux comme le férocement minimaliste « Grape » avec la légende du dancehall Cutty Ranks, ou l’excellent « Honey » avec ses collaborateurs de longue date et désormais nouveaux camarades de label,  Chinese Man.

Stream

Videos

Tour